Sociologie : La Culture

1. Notion de Culture

1.1. Approches différentes

Culture Savante = connaissances

Culture de la Terre (Hors sujet)

Culture [Anthropologie : Étude de la diversité des sociétés ] = ensemble des manières d'agir de penser et de sentir communes à un groupe de personnes et caractéristiques d'une société donnée a un moment donné, elle se compose de normes, valeurs, pratiques sociales et culturelle.

 

1.2. Fonction de la culture

Elle assure la cohésion sociale en permettant à l'individu d'avoir une identité et une place dans un groupe, d'être en relation avec les autres et de se distinguer des membres des autres groupes.

Dans les années 30s, aux USA, le Culturalisme affirme que la culture est un élément majeur du fonctionnement des sociétés. En effet, elle constitue un système cohérent et structuré qui façonne les individus et détermine leur personnalité sociale [Holisme].

Cette approche a été critiquée car l'analyse est jugée trop déterministe et statique comme si aucune évolution n'était possible.

2. Diversité culturelle

2.1. Au niveau international

Chaque société est caractérisée par des traits culturels spécifiques, il existe donc une grande diversité de cultures dans le monde. Le risque, lorsqu'on étudie ces cultures est de les juger par rapport à notre propre culture et de les considérer comme anormales. Ceci est de l'Ethnocentrisme [Juger autrui en fonction de sa propre culture]

Pour éviter cette attitude, le sociologue doit considérer qu'on ne peut pas hiérarchiser la société dans laquelle on existe. Il doit faire du Relativisme culturel, c'est à dire considérer que tout fait culturel à un sens dans la société où il se produit.

 

Marcel Maus à étudier le cannibalisme et a montré que les sociétés en pratiquant cela, voulaient maintenir l'âme des défunts en les mangeant. 

 

2.2. Au Niveau National

Sous culture : ensemble de normes et de valeurs qui se distinguent de la culture globale sans y être forcément en contradiction

Contre Culture : ensemble de normes et valeurs qui entre en contradiction avec la culture globale.

 

Même si chaque société possède sa propre culture, la culture globale, ou dominante, cela n'empêche que différents groupes adoptent des normes et valeurs spécifiques, on parle alors de sous culture ou subculture (Ex: coutumes par régions, religion, classes sociales). Toutes ces sous cultures entrainent des pratiques différenciées. Pour certains sociologues dons le domaine de la culture, cela peur relever de stratégies de distinction. D'autres groupes ont une culture spécifique en contradiction à la culture dominante, on parle alors de contre-culture (sectes, punk, rap).

3. Relations inter culturelles

3.1. Acculturation

Il arrive fréquemment que des cultures entre en contact les uns aux aitres de façon violentes (colonialisme) ou pacifique (tourisme) tout ceci engendre une acculturation : ensemble de phénomènes qui résultent d'un contact continu et direct entre des groupes de culture différentes et qui entrainent des changements au niveau d'une culture au moins.

 

Effets :

Intégration : un des groupes adopte certains traits culturels de l'autre en conservant pourtant sa spécificité culturelle.

Déculturation : une culture disparaît car ces membres vont perdre involontairement certains trait culturels, il y a ethnocide.

Assimilation : le groupe renonce volontairement à toute identité culturelle et adopte pleinement l'autre culture

Métissage : Syncrétisme : Réintégration culturelle : naissance de nouveaux éléments culturels grâce à la symbiose des deux premières.

Contre acculturation : aucun échange, rejet.

 

3.2. Différences culturelles et intégration

La question de l'acculturation prend une dimension particulièrement importante dans le cadre de sociétés ayant des phénomènes d'immigration. Cela conduit l'État à prendre différentes mesures pour favoriser l'intégration des populations immigrées.

On distingue deux types de politiques différentes:

 

3.2.1. La politique d'assimilation (France) : repose sur le traitement égalitaire et individuel de tous, avec distinction entre vie publique et vie sociale, entre individu et collectivité.

Avantages: égalité formelle entre les individus, aucune différence n'est instaurée.

Inconvénients: atteinte à la liberté, peut générer la disparition de certains traits culturels, génère des inégalités car on traite pareil des gens différents.

 

3.2.2. Le multiculturalisme :est fondé sur une reconnaissance institutionnelle de la diversité culturelle au sein d'une société: tout est fait pour que les différents groupes entretiennent leur spécificité. C'est un principe de discrimination positive.

Avantage: maintien de la différence culturelle.

Inconvénient: inégalités pouvant être la source de conflits, apparition de groupe au sein d'une société : pb de cohésion sociale.

Conclusion

Conclusion : Chaque société est caractérisée par une certaine culture qui se manifeste dans toutes mes activités, même celles qui semble naturelles, sa fonction est d'assurer la cohésion sociale mais cela n'empêche pas l'existence de Sous-cultures dans une société. Cette diversité peut être également internationale. Dans les deux cas, elle génère souvent des phénomènes d'acculturation dont les conséquences peuvent parfois être très néfastes.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×