Sociologie : La Socialisation

La majorité de nos actes nous paraissent naturels (respirer, accoucher, dormir), mais ils sont en réalité influencés par le contexte dans lequel nous vivons (culture, pays, coutumes), On pense trop souvent que chez l'individu, l'inné est important alors que dans les faits, l'acquis est fondamental.

1. La production sociale de l'Homme : La Socialisation

1.1. Ce qui est transmis

1,1,1, Normes et Valeurs

  • Une Valeur est un idéal propre à un groupe ou une société donnée (égalité, liberté, tolérance)

Toutes les sociétés ont une hiérarchie des valeurs (Échelles -) : certaines valeurs dominantes peuvent être acceptées par la majorité mais pas toujours par tous,

Les valeurs sont abstraites : elles doivent être traduites en règles de conduites:

  • Les Normes sont les règles de conduite relatives à des valeurs (V: Politesse / N: Merci)

On distingue les normes Explicites (s'imposent officiellement : ne pas tuer) et les normes Implicites (coutumes et usages : dire bonjour).

Les N/V évoluent dans le temps et l'espace constamment

 

1,1,2, Statuts et Rôles

  • Le Statut est l'ensemble des positions occupées par un individu dans les différents domaines de la vie sociale (père, époux, patron). L'ensemble de tout le statut est le Statut Global
  • Un Rôle est un comportement attendu d'un individu en fonction de son statut (autorité, protection)

L'individu ne défini pas ses propres rôles sociaux mais il existe néanmoins une variance du rôle. On observe aussi des conflits de rôle (ex: le professeur qui à son fils en cours) L'évolution des rôles entraine des changements sociaux et inversement (ex: le travail de la femme)

 

Cl : On peut définir la Socialisation comme l'ensemble des mécanismes par lesquels les individus font l'apprentissage des rapports sociaux et intériorisent les normes et valeurs de leurs groupes.

 

1.2. Etapes et Instances de la Socialisation

La socialisation est un phénomène qui se poursuit tout au long de la vie mais divisible en deux moments :

1.2.1. La Socialisation primaire

Pendant l'enfance et l'adolescence, l'identité de l'individu se construit et il s'intègre à la société.

1.2.2. La Socialisation secondaire

A l'âge adulte, elle consiste en l'adaptation de l'être, déjà social, à des situations particulières.

1.2.3. Agents

Une multiplicité d'agents intervient tout au long de l'évolution (l'école, l'église, le travail, la famille, les pairs (pers. d'un même groupe avec caractéristiques en commun), l'Etat et les médias). Cette multiplicité est parfois à l'origine de conflits problématiques à la socialisation (Eglise/Ecole , Pairs/Famille).

 

2. Variations de Processus

2.1. Suivant le Sexe

On accorde un rôle essentiel à la biologie dans la construction des identités individuelles, en réalité, on peut mettre en évidence une socialisation différente suivant le sexe. Dès l'enfance, l'individu apprend à ce situer dans son groupe et adopte des comportements qu'on attend de lui, notamment par l'intermédiaire de l'école, les parents, les pairs, les jouets, les médias et la pub. Cette socialisation a des effets à très long terme puisqu'elle explique par exemple l'inégale répartition des taches domestiques, ou des professions qualifiées suivant les sexes. Il est en effet difficile d'aller à l'encontre d'une éducation basée sur des stéréotypes sexuels qui ont toujours existé.

 

2.2. Suivant le milieu social d'appartenance

Suivant le milieu social, la socialisation se fait différemment et aboutit donc à des résultats différents en termes de comportement et de pratiques. Pour Bourdieu, sociologue du XX°, cela s'explique par des Habitus différents.

Un Habitus est un ensemble de dispositions durablement acquises au sein du milieu social d'origine et qui vont structurer les pratiques quotidiennes des individus, et leur manière d'interpréter les choses. Il faut néanmoins éviter d'avoir une vision trop déterministe d'habitus, car selon Bourdieu, l'individu reste en partie libre d'agir contre sont Habitus ou encore de le modifier.

 

2.3. Dans le temps et l'espace

La socialisation varie dans le tps, en effet la définition des groupes d'âges évolue, l'époque contemporaine est marquée par le règne de l'enfant roi. On assiste également à l'émergence de l'adolescence : cette période à tendance à s'étendre de plus en plus et est très contraignante à la socialisation puisqu'elle créée véritablement l'identité de l'individu. Tout cela dans un contexte où les modèles de référence font défaut.

De même, l'allongement de l'espérance de vie a fait naître un 3e âge et un 4e âge.

 

La socialisation varie aussi dans l'espace : il existe une réelle diversité culturelle, si bien que les valeurs et normes transmises sont complètement différentes d'une société   à une autre.

3. Mécanismes de Socialisation

( ... Oups ... Cette partie est manquante )

4. Conditionnement ou Interaction

4.1. Reproduction Sociale

Par Durkheim : la socialisation est la transmission contraignante des déterminismes sociaux comme models, effectuée par les plus âges (dressage). Il s'agit donc de reproduction sociale.

Pour Bourdieu, il faut étudier la façon dont les structures sociales influencent les comportements car chaque individu est doté de 3 types de capitaux : le capital économique, le capital culturel et le patrimoine social.

Pour Bourdieu, la société est un espace social ou chacun occupe une place relative à ses capitaux. Les individus de position sociale identique ou proche sont sensés avoir des pratiques et des représentations sociales homogènes – et la socialisation est le fait de transmettre ses capitaux, d'acquérir l'habitus relatif à son milieu social. Tout cela provoque un certain Déterminisme néanmoins nuançable favorisé entre autre par l'école.

 

4.2. Processus interactif

Avant, les models étaient préétablis : il était facile d'apprendre son rôle. Aujourd'hui, l'individu n'a plus vraiment de model et doit apprendre par lui même : cela prend plus de temps. Il fait ses expériences, apprend de ses erreurs, jusqu'à arriver à une identité qui lui convient et qui convient à la société. Il est actif dans sa socialisation.

Il y a également une différence entre le groupe d'appartenance et le groupe de référence (groupe auquel on souhaite appartenir), ainsi on a tendance à adopter les valeurs du groupe de référence avant même d'en faire partie : c'est une Socialisation anticipatrice.

On parle de Socialisation hétérogène car la société est composée d'une multitude de groupes différentes et l'individu est confronté à de multiples agents. Un individu est souvent plurisocialisé et doit s'adapter à des milieux différents.

Conclusion

Conséquences : C'est grâce au processus de socialisation que la vie en société est possible grâce à elle, l'individu peut intégrer à sa propre personnalité des éléments culturels de la société où il vit. Cela se fait surtout à l'enfance et se poursuit à l'âge adulte. Certains envisagent la socialisation comme un conditionnement qui assure une certaine reproduction sociale mais de plus en plus de sociologues montrent que l'individu est acteur de sa socialisation.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 12/05/2018

×