STHE : Installation Electrique dans les Logements et en Collectivité

 

 

Produite dans centrales hydroliques, thermiques, nucléaires, ou localement (NRJ renouvelables)

Circule dans lignes (très) hautes tension : 400 à 45kV et des lignes moyennes et hautes tension (<45kV). La tension est modifiée dans des Transformateurs.

Stockage : impossible ! Nécessité d’adapter la production à la demande.

Protection : Norme NFC 15.500 de 2003

Partie I : Installation

 

 

 

  • Branchement

Réseau de distribution Publique à Compteur (appartient à entreprise) à Disjoncteur principal à Installations diverses.

 

  • Distribution

Passage de moyenne tension (45kV) à basse tension (220-230Volts) grâce à Transformateur (1 par quartier)

Il existe des réseaux aériens et des souterrains.

Chez les particuliers, en Monophasé (1 phase et 1 neutre, tension de 220V)

Chez les professionnels, la forte consommation nécessite du Triphasé (3 phases et 1 neutre avec une tension U de 280 entre 2 phases et 220 entre phase et neutre)

 

  • Installation

Le disjoncteur principal est relié à plusieurs disjoncteurs différentiels de 30mA eux-mêmes reliés à des installations électriques contrôlées par des fusibles ou d’autres petits disjoncteurs.

 

  1. Circuits

Des circuits montés en parallèle alimentent tout les appareils avec la puissance requise (ex : gros appareils, prises, lampes…)

Normes promotélec : pour 35m² : au moins 2 circuits d’éclairages de moins de 8 points – entre 5 et 8 prises de courants pour un même circuit de prises.

 

  1. Fils et cables

Constitués de cuivre enrobé d’un isolant, il y a un Neutre (bleu), une Phase (brune) et un Fil de Terre (vert et jaune). Tous sont, ensemble, regroupé dans un Cable qui peut être fixé (gros appareils) ou mobile (petits appareils). Des gaines isolantes souples encastrées dans les cloisons permettent de traverser les murs. Un Domino permet de relier plusieurs fils conducteur

 

  1. Prises

Les calibres :        Calibre 10-16 A pour appareils ordinaires (10 : lampes – 16 : petit électroménager)

Calibre 20 -32 A pour gros appareils (20 : cuisson – 32 : four)                                       

Prise rasoir avec transformateurs de séparations pour petites tensions.

Simples ou doubles, encastrées ou en saillies, avec ou sans fil de terre.

Sécurité enfant sur prises à éclipse car un clapet ferme chaque alvéoles

Prises programmables (max 3500W) pour déclencher automatiquement un appareil et l’arrêter.

Emplacement : locaux secs : 5cm du sol (2.5cm pour plinthe) – locaux humides : 25 cm

Nombre : Bcp de prises = sécurité, car évite multiprises dangereuses.

Cuisine : 6 dont une de 32A (four ou plaques).

Chambres : 3,    Salle d’eau : 2,    Séjour : 5

 

  1. Interrupteurs

Sur appareil, cordon d’alimentation ou mur (pour éclairage fixe)

Principe : ouverture et fermeture d’un circuit, mise sous ou hors tension des appareils du circuit.

Interrupteur simple : 1 circuit

Interrupteur va et vient : 1 ou pl. appareils de 2 endroits différents

Interrupteurs sensitifs (au toucher), à voyant lumineux (couloirs), sur minuterie, à l’ouverture (frigo) et à commande à distance (pour pers à mobilité réduite ou alitées).

 

 

Partie 2 : Sécurité

 

I – Dangers

 

  1. Pour les appareils :

Surchauffe, fonte des matériaux, incendie si un conducteur est mal adapté au courant qui le traverse.

Echauffement, surintensité, court-circuit si phase et neutre se touchent. Risque fort de rendre inutilisable l’appareil.

 

  1. Pour le corps :

Electrisation : contact direct entre corps et courant car le corps conduit le courant jusqu’à la terre. L’Electrisation forte et grave est une électrocution.

La gravité de l’électrisation varie en fonction de l’intensité, du temps de contact et de la résistance corporelle.

Formule : U = R X I à  plus la résistance est faible, plus l’intensité est grande (I=U/R)

La résistance corporelle : Elle varie en fonction de la présence d’humidité, l’état de la peau, l’épaisseur de la peau, la résistance (matière) du sol…

 

II – Dispositifs de protection

 

1. La prise de Terre :

Associé à un circuit de terre, le circuit relie tous les appareils électriques à enveloppe métalliques et oriente les courants parasites dus à des pb. d’isolation vers la terre.

On l’utilise pour les appareils à carcasse métallique, et pour les salles de bain.

Une liaison équipotentielle relie au circuit de terre toutes les canalisations métalliques pour éliminer les courants de fuites résultant d’un contact entre eau et circuit mal isolé.

 Le circuit de terre abouti à un piquet métallique vertical enterré dans la terre ou à un câble en cuivre nu enterré (dans une tranchée creusée ou en forme de cercle autour de la maison) Tous sont reliés à la prise de terre du transformateur de quartier.

 

2. Le disjoncteur principal :

Placé après le compteur, il coupe automatiquement le courant si surcharge  ou de court circuit. Il s’agit d’un disjoncteur différentiel sensible au courant de fuite.

 

3. Les coupes circuits :

En cas de surcharge électrique, ils coupent le courant.

Les fusibles fondent en cas de surcharge ou court-circuit : le circuit est coupé. Le fusible est contenu dans une cartouche remplaçable facilement. Le porte-cartouche peut disposer d’une DEL pour indiquer quand il est fondu. Chaque fusible est calibré à l’intensité maximale du circuit (10A 16A 20A 32A)

Les disjoncteurs différentiels divisionnaires sont obligatoires et sont placés au départ du circuit, puis rassemblé sur le disjoncteur principal.

Des disjoncteurs différentiels intermédiaires regroupent plusieurs circuits.

Des disjoncteurs à très haute sensibilité (6 et 12mA) détectent le moindre courant de fuite, obligatoires pour les salles d’eau.

Tous les coupe-circuits sont regroupés sur le tableau électrique du logement.

 

III – Réglementation

 

1. Organismes :

 

Qualifelec : garantit que l’entreprise électrique est qualifiée

Consuel : Atteste la conformité d’unes installation électrique avant la mise en service. (: 100€)

Promotelec : EDF + Autres fournisseurs pour améliorer les installations et économies d’NRJ.

Création de brochures d’informations, de labels et diagnostique la sécurité des installations.

 

2. Matériel :

 

Normes: NF Electricité, NF USE, USE.

Classement : 0 (isolation des parties sous tension), I (lié à prise de terre), II (double isolation), III (12Volts).

Symboles : flèche vers le bas rayée : prise de terre obligatoire. Double carré : double isolation. Goutte d’eau : protection contre la condensation OK. Goutte d’eau dans triangle : protégé contre projection d’eau OK. Deux gouttes d’eau dans triangles : protection contre jets d’eau, utilisé dehors OK.

 

3. Sécurité et Salles de bain :

Tous les éléments conducteurs sont reliés au circuit de terre. Symbole goutte d’eau et doucle isolation obligatoires.

Jusqu’à 2m25 au dessus de la baignoire : seul un chauffe-eau protégé par disjoncteur Haute Sensibilité est autorisé. A moins de 60cm de la baignoire, lampes, prise rasoir, pas d’appareils électroménagers ni prises électriques. A moins de 3m interrupteurs non mécaniques autorisé, et prises.

 

Extension aux collectivités.

De 30 à 800 kW de puissance.

Prise de terre sur tous les appareils

Liaison équipotentielle et circuit de terre sur toutes les grosses masses

Dispositif d’arrêt d’urgence coupe tout sauf lumières et ventilations

Existence d’un éclairage de sécurité complémentaire au normal.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×